Dans la vallée

Chassezac, Sure, Salindre, Drobie, Beaume ce sont les artères des Cévennes d'Ardèche que j’ai découvert il y a déjà longtemps. On m’a souvent raconté cette eau jaillie du granit, presqu’au même endroit où d’autres gouttes d’eau ont choisi de partir vers l’Atlantique, et qui, elles, filant vers l’est, dévalent les pentes cévenoles sur les schistes glissants, creusent les grès tendres et déchirent le plateau calcaire, rejoignant l’Ardèche en ses grottes.


Que ce soit l’hiver en suivant les sentiers de bécassiers, au printemps en rampant et grimpant une canne à pêche à la main, l’été, lors de baignades et de pique-nique en famille,ou l’automne, quand traquant le cèpe ou la girolle je m’approche de ces cascades je suis toujours sous le charme de ces eaux tumultueuses.

Mais je voulais juste vous parler de la Beaume et de la Drobie, des villages de ces vallées, et des gens qui vivent là.

Dompnac est le village le plus éloigné du chef-lieu; blotti dans un cirque naturel, peuplé de châtaigniers, de chênes verts et de pins, au bout d’une vallée qui semble partir a l’assaut de la montagne comme autrefois les troupeaux, nourris en haut, protégés en bas. Ici, comme à Saint Mélany, comme à Beaumont, les villages voisins, nous sommes dans la montagne de Jean Ferrat. Chèvres, châtaignes, treilles de vignes, jardinage, la vie fut dure après le ver à soie.

Vivre ici est un défi que des artistes ont honoré. Voyez le Ron des Fades, village miniature, oeuvre lilliputienne, suivez le Sentier des Lauzes, «parcours en paysage», au départ de Saint Mélany, passant par Dompnac et parsemé d’oeuvres d’art qui sont autant d’hommages à la nature.

Il faut un jour avoir grimpé ces pentes, croisant les hameaux qui se succèdent jusque sous les crêtes pour rejoindre la piste qui conduit à Loubaresse, village perché à 1250 mètres, doté de gites et restaurants, départ de parapente et site d’escalade, pour connaître la beauté et la richesse de ce pays.

Montant à Beaumont, sur une route où l’on se croise difficilement, on voit par endroit serpenter la Drobie d’un côté, la Beaume de l’autre, qui persistent à user le rocher, à polir le fond de leurs vallées.

 En haut de l’autre côté de la vallée, depuis le sentier des crêtes du Tanargue, le promeneur croit survoler les nombreux hameaux de Valgorge, Laboule et Rocles, en même temps qu’au loin il aperçoit les Alpes ou le mont Lozère et les derniers coteaux qui cachent la Méditérannée.

 Tous les villages de ces vallées peuvent recevoir des vacanciers en gites, chambres d’hôte, accueil à la ferme, hôtel ou camping. Paradis des randonneurs on peut aussi y découvrir le parapente ou la pêche à la mouche, être accueilli dans une chèvrerie, visiter une châtaigneraie, ou bien encore rencontrer les nombreux artistes résidants qui ouvrent volontiers leurs ateliers.

A Valgorge la Beaume est encore un torrent. Les neiges du Tanargue s’y déversent. L’été, des brebis paissent sur les hauteurs , là où peu d’arbres poussent. Un étage plus bas, dans des chaos rocheux ou des tapis de myrtilles, est le domaine du hêtre ou fayard, et plus bas encore le châtaignier règne depuis mille ans. Il y a 50 ans encore, les chèvres assuraient la propreté et, certainement, le bon état sanitaire de la châtaigneraie.

Valgorge, bien que peu peuplée, est une petite ville mais elle en a tous les attributs d'une grande, commerces et services.

Ces vallées sont aussi riches de faune et de flore:  on y voit aigles, faucons, hérons, castors, chevreuils et sangliers. Si les genêts et les bruyères dominent, on trouve parfois, tulipes sauvages, anémones ou orchidées et bien d’autres fleurs de l’étage méditerranéen à l’étage des crêtes.
Vous l’avez déjà compris, bientôt je vivrais dans ce pays à plein temps.
Terroir et gourmandises
Du plateau calcaire des Gorges de l'Ardèche et du Chassezac au Massif du Tanargue la variété des paysages s'exprime dans la variété de produits à déguster.

Châtaigne, picodon, vins, olives, miel... de quoi se régaler toute l'année !

Partez à la rencontre des personnes qui vivent de notre terre, ils vous présenteront leur savoir-faire et vous transmettront leur passion.

Goûtez à ce terroir et baladez-vous à la découverte de paysage authentique et parfois même appétissant !
 
Occuper les enfants
Les vacances, quoi de mieux pour se retrouver en famille, loin du tumulte quotidien !

Prendre son temps, s'amuser, communiquer avec la nature, jouer les explorateurs, revisiter l'histoire, les Cévennes d'Ardèche foisonnent d'idées pour passer du bon temps en famille !

Activités de pleine nautre
Eloignez-vous, ne serait-ce qu’un instant, des rives des affluents de l'Ardèche qui dévalent les pentes cévenoles et vous pourrez vous adonner à de nombreuses activités : randonnée pédestre, canyoning, canoë ou  kayak, parapente, promenades à cheval, pêche, paddle, via ferrata, VTT...
 
 

Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges !


Des guides professionnels se feront un plaisir de vous initier à leur pratique en toute sécurité bien sûr !

Nos offres de pleine Nature