Le cyclotouriste

Depuis Lablachère, la montée à travers le vignoble nous a paru brève dans la fraicheur matinale. Les vélos sont débarrassés de la poussière d’un hiver au garage. La pierre des maisons et des murettes se teinte de rose à mesure que l’on grimpe. Nous avons passé le hameau de Cédat et le village de Planzolles. Les maisons s’appuient les unes sur les autres autour de passages empierrés qu’on appelle ici des calades.

Au dessus du village quelques épingles nous ont mis en nage.
D’ici, je reconnais les clochers de Lablachère,  de Chandolas et plus près, déjà sur les hauteurs ceux de Payzac, Brès et Faugères.

Sur un balcon naturel nous sortons des sacs un casse croûte qui n’est pas vraiment celui de sportifs ; mais bon, vacances, Ardèche, égale caillette, saucisson, picodon et comme la suite de la matinée nous réserve des descentes tranquilles !!
A Saint André-Lachamp le châtaignier semble encore plus présent : des arbres aux troncs énormes, biscornus, souvent creux, balancent au dessus de la route leurs belles feuilles allongées et les bogues encore vertes d’où tomberont, à l’automne, de délicieuses châtaignes.

Ici le schiste  a remplacé le grès rose du piémont cévenol. Du fond des ruisseaux au toit des maisons il est partout. Les hommes d’ici en ont bâti ces murs qui permettaient de disputer quelques terres à la pente. Depuis qu’ils abandonnent petit à petit leurs terres ces murettes courent sans but dans les bruyères et les pins, livrées aux défenses des sangliers.

Voici l’église de Saint André Lachamp, posée sur un bout de plateau, avec ses toits de lauzes et son clocher qui s’entretient avec les châtaigniers. A travers bois nous rejoignons maintenant Ribes par ses hauteurs, heureux de n’avoir pas d’effort à faire pour retrouver bien plus bas la Beaume, qu’on aperçoit au fond de la vallée, bordée d’une belle plage. On voit à Ribes de grandes maisons qui témoignent de sa richesse au temps du ver à soie et des magnaneries. On y voit aussi de magnifiques terrasses portant vignes ou oliviers, paysage labellisé en son temps par la ministre de l’écologie.
Enfin voilà Joyeuse, fin de notre périple, Joyeuse cité médiévale, son château, ses ruelles et ses terrasses de bistrot où l’on entend le tintement des glaçons dans les verres de... je vous laisse deviner le reste !
 
"Gérard" cyclotouriste
 
Terroir et gourmandises
Du plateau calcaire des Gorges de l'Ardèche et du Chassezac au Massif du Tanargue la variété des paysages s'exprime dans la variété de produits à déguster.

Châtaigne, picodon, vins, olives, miel... de quoi se régaler toute l'année !

Partez à la rencontre des personnes qui vivent de notre terre, ils vous présenteront leur savoir-faire et vous transmettront leur passion.

Goûtez à ce terroir et baladez-vous à la découverte de paysage authentique et parfois même appétissant !
 
Occuper les enfants
Les vacances, quoi de mieux pour se retrouver en famille, loin du tumulte quotidien !

Prendre son temps, s'amuser, communiquer avec la nature, jouer les explorateurs, revisiter l'histoire, les Cévennes d'Ardèche foisonnent d'idées pour passer du bon temps en famille !

Activités de pleine nautre
Eloignez-vous, ne serait-ce qu’un instant, des rives des affluents de l'Ardèche qui dévalent les pentes cévenoles et vous pourrez vous adonner à de nombreuses activités : randonnée pédestre, canyoning, canoë ou  kayak, parapente, promenades à cheval, pêche, paddle, via ferrata, VTT...
 
 

Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges !


Des guides professionnels se feront un plaisir de vous initier à leur pratique en toute sécurité bien sûr !

Nos offres de pleine Nature